Comment optimiser sa retraite

Comment optimiser sa retraite ?

Il n’est pas toujours évident de prévoir son avenir, aujourd’hui SPVIE vous donne ses conseils pour optimiser votre retraite !

Le contrat Retraite Madelin : un véritable atout pour les Indépendants ?

Le dispositif Madelin est un réel succès auprès des professions indépendantes, apprenez tout ce qu’il faut savoir à ce sujet en consultant notre article précédent.

PERP, Article 83…de vrais compléments au contrat Madelin ?

Le PERP constitue un excellent complément au contrat de retraite Madelin. En effet, contrairement au contrat Madelin où la sortie est réalisée exclusivement sous forme de rente viagère, il vous est possible de récupérer jusqu’à 20 % de votre épargne en capital au moment du départ à la retraite. De plus, vous pourrez déduire directement les versements réalisés de votre revenu imposable, dans une limite de 10 % de vos revenus globaux (pour l’ensemble du foyer), tout en utilisant les plafonds non-utilisés des trois dernières années. Il vous est également possible de percevoir l’intégralité du capital si vous achetez pour la première fois une résidence principale au moment de votre retraite.

L’article 83, réservé aux salariés des entreprises, présente quelques avantages par rapport au Perp, tels que des frais de gestion plus légers, ou des rentes plus élevées car basées sur des tables de mortalité plus favorables. Néanmoins, l’épargne est bloquée jusqu’à la retraite et la sortie n’est possible qu’en rente. Si vous avez été salarié auparavant et que vous disposez d’un tel dispositif, il peut donc être avantageux de transférer les fonds de son article 83 vers un Perp pour bénéficier de l’option de sortie en capital de 20 %.

Profitez des avantages fiscaux de l’Assurance Vie :

Avec une fiscalité intéressante, l’assurance-vie reste l’une des meilleures solutions pour disposer d’un complément de revenus. Au moment où vous le décidez, vous pouvez :

  • toucher une rente mensuelle ou trimestrielle jusqu’à votre décès (rente viagère),
  • bénéficier de rachats réguliers, vous permettant d’obtenir des versements issus de votre capital, tout en continuant à le faire fructifier.

L’assurance vie, contrairement aux contrats Madelin et PERP, reste toujours disponible. Attention néanmoins à la fiscalité car tout retrait de capital avant 8 ans, est lourdement fiscalisé. Ainsi, un prélèvement forfaitaire libératoire de 35% sera prélevé en cas de rachat avant 4 ans et 15 % entre 4 et 8 ans. En revanche si les retraits sont effectués, après 8 ans, vous bénéficiez d’un abattement annuel de 4600€ et au-delà d’une taxation à 7,5%.

Dopez votre contrat multi-supports grâce aux actions :

Vous pouvez choisir entre deux types de contrats :

  • un fonds en euros. Vous êtes alors certain de récupérer les sommes placées. Elles sont majoritairement placées dans des obligations, peu sensibles aux fluctuations du marché. Inconvénient, leur rendement est assez faible, autour de 2,70% en moyenne pour 2012,
  • un fonds en unités de compte, plus risqué. Votre rendement n’est alors pas garanti et vous pouvez perdre votre capital. En revanche leur rendement est souvent plus important, autour de 10% pour certains fonds.

Vous pouvez aussi panacher ces deux types de fonds. Il s’agit alors d’un contrat dit multi-support, avec une partie placée sur un fonds en euros et l’autre en unités de compte. Ainsi vous choisissez le montant de votre capital que vous souhaitez sécuriser.

Une autre source de diversification est possible en misant sur des fonds à capital garanti ou protégé. Ces produits sont commercialisés avec une maturité allant de 3 à 8 ans, et un engagement de rendement en fonction d’un niveau de protection choisi. Ainsi, par exemple, vous pouvez obtenir un rendement régulier (entre 4 et 7 %) alors même que l’indice de référence réalise une performance négative (de -30 % à -50 % pour les fonds les plus prudents). D’autres fonds, dits « à échéance » et composés majoritairement d’obligations d’entreprise, permettent eux aussi de surperformer les rendements du fonds en Euro, mais là aussi un engagement de conservation sera exigé, parfois à plus de 8 ans. Le risque reste néanmoins modéré car le sous-jacent est moins volatil que les actions.

Mixez la Pierre Papier avec l’Assurance Vie :

Malgré la crise, l’immobilier reste une valeur sûre et dynamique. Ainsi, la plupart des contrats d’assurance-vie ont choisis de rendre éligible des fonds SCPI (Société Civile de Placement Immobilier). Ces fonds offrent une rentabilité régulière autour de 4 à 6% annuel, tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse grâce à l’enveloppe de l’assurance vie. L’autre intérêt de ces fonds est de permettre d’accéder à un patrimoine immobilier avec des tickets d’entrés modérés. Les premiers investissements sont réalisés à partir de quelques milliers d’euros contre plusieurs centaines de milliers pour un investissement en direct. Ils permettent également une mutualisation du risque et d’éviter les contraintes de la gestion quotidienne (taxes foncières, pertes de locataire, sinistres…).