Assurance-Loyers-Impayes

Comment se protéger contre les loyers impayés ?

Le non-paiement du loyer par un locataire est l’une des pires choses qu’il puisse arriver à un propriétaire. En effet cela conduit la plupart du temps à des procédures chronophages et coûteuses qui parfois ne permettent même pas un remboursement complet. Le coût des loyers est de plus en plus élevé, le pouvoir d’achat baisse, toutes ces raisons expliquent pourquoi le risque de loyers impayés est de plus en plus présent. Comment faire pour éviter que cela vous arrive ? Aujourd’hui SPVIE vous donne tous ses conseils.

Choisissez bien votre locataire :

Lorsque vous faites visiter votre appartement ne vous laissez pas trop séduire par les potentiels locataires ; peu importe leur état d’esprit, leur politesse ou autres qualités personnelles, ce qui doit prévaloir est leur dossier. Assurez-vous que la personne qui est sur le point d’habiter chez vous gagne 2 à 3 fois le montant du loyer.

Demandez une caution :

Solution la plus courante, il vous est possible de demander une caution à votre locataire. Ce dernier devra alors vous prouver qu’une tierce personne sera en mesure de payer si jamais il ne s’en acquitte plus. Vous devez exiger un document manuscrit dans lequel le garant décrit ses obligations et s’engage à les tenir. Il existe deux types de cautions :

Caution Solidaire : Le locataire et son garant sont engagés de manière égale. En cas de loyer impayé vous pouvez demander le paiement à l’un ou à l’autre.

Caution Simple : En cas de loyer impayé vous serez forcé d’engager des poursuites contre votre locataire, si ce dernier est en incapacité de paiement vous pourrez ensuite vous tourner vers son garant.

La caution a comme avantage la simplicité et la gratuité, ce qui n’est pas négligeable, cependant ce n’est pas une garantie 100% fiable. Il existe en effet des situations lors desquelles la caution est inefficace. Si par exemple le garant disparaît sans laisser d’adresse, s’il s’en va à l’étranger ou s’il décède, il vous sera difficile de récupérer votre argent.

Dernier conseil au niveau de la caution, privilégiez un garant faisant partie de la famille du locataire. Le lien familial est souvent plus fort que les liens amicaux ou professionnels.

Pensez à l’assurance loyers Impayés :

Si vous voulez réellement vous protéger contre un défaut de paiement de la part de votre locataire, la solution la plus sécurisante reste de souscrire un contrat d’assurance loyers impayés. Souvent non cumulable avec la demande d’une caution, une assurance loyers impayés vous permettra en cas de problème d’être indemnisé.

Souscrire une assurance loyers impayés vous obligera à être très sélectif sur le locataire que vous choisirez, en effet certaines conditions sont demandées par les assureurs pour minimiser les risques.

En cas d’impayé, vous devrez adresser au locataire (dans les délais prévu par le contrat) un courrier de relance puis une mise en demeure de payer. Si le locataire ne réagit pas vous devrez envoyer à votre assureur une déclaration de sinistre accompagnée de pièces justificatives. La plupart du temps vous serez indemnisé avec un délai de carence de 3 mois.

A savoir également que l’assurance loyers impayés peut vous couvrir contre les détériorations et dégradations, le départ prématuré d’un locataire ou bien les frais de contentieux. Ces options sont bien évidemment à vérifier lors de la souscription de votre contrat.

Question prix maintenant ; le coût d’une telle assurance varie généralement entre 2.5% et 4.5% du montant du loyer (charges incluses).

Dans le cas où vous décidez de souscrire un contrat d’assurance loyers impayés nous vous conseillons de le faire dès la signature du bail avec votre locataire. Si vous attendez, les assureurs vont forcément se montrer plus méfiants voire vous refuser la garantie.

Perte de temps et d’argent, nécessité de retrouver un nouveau locataire ; les loyers impayés représentent un vrai problème qu’il vaut mieux éviter. Si vous avez une question sur ce sujet n’hésitez pas à la poser en commentaire de cet article.