woman checking her medical insurance

RAC ou Reste A Charge zéro

La Ministre de la Santé Agnès Buzyn a demandé le 23 janvier dernier aux organismes complémentaires de travailler conjointement avec le gouvernement dans le cadre de la concertation lancée officiellement ce même jour sur la mise en place d’un Reste A Charge zéro (RAC) pour les dépenses liées à l’optique et aux prothèses dentaires.

Si l’idée est bonne voire indispensable dans la conjoncture actuelle, elle pose tout de même un certain nombre de problèmes : des problèmes techniques (comment intégrer ce paramètre sans augmenter les cotisations en conséquence ?), juridique (faudra-t-il adapter à nouveau les contrats responsables ou allons-nous vers des contrats « types » comme le souhaitait Monsieur MACRON?)

Affaire à suivre, les trois grandes familles d’assureur ont de nouveau un chantier de taille à traiter.